De Montréal à Addis Abeba


Hussein, propriétaire de la manufacture aux côtés de ses 11 frères et sœurs, devant les tonneaux utilisés pour tanner le cuir.

Notre collection de sacs DESTA est faite entièrement à Addis Abeba en Éthiopie au sein d’une manufacture émergente. De plus en plus d’entreprises en mode collaborent avec des manufactures situées en Afrique. Cliquez ici si le sujet vous intéresse

Hussein est l’ami d’un ami canado-éthiopien que j’ai rencontré lors d’un voyage que j’ai fait au Kenya à titre de conférencière en design de chaussures (long story short).

J’y suis allée personnellement à trois reprises pour rencontrer les propriétaires, travailler sur les échantillons, puis superviser la production. Entre mes designs et le sac que vous aurez entre les mains, il y a énormément de travail.

Histoire

Chimiste de formation, Hussein a étudié aux États-Unis et a décidé de retourner dans son pays d'origine afin d’exporter des produits éthiopiens à l'international.

Après avoir eu du succès avec sa tannerie auprès de clients situés en Europe et en Asie, il a décidé d’ouvrir sa propre manufacture juste en face. Il peut ainsi fabriquer tous ses produits de manière indépendante à partir des cuirs de son propre tannage. Il compte déjà à son actif quelques marques réputées (que j’ai pues voir lors de mes visites, mais que je ne peux nommer pour des raisons de confidentialités).

La ville d'Addis Abeba, Éthiopie

La tannerie située juste à côté de la manufacture fournit plus de 20 000 litres d’eau potable à la communauté voisine.

Pause du midi. Les sacs Desta dans la manufacture en Éthiopie.

Conditions de travail de ses employés

Hussein est un homme à la fois spirituel et avant-gardiste qui a à cœur le développement de sa communauté. C’est ce que j’ai tout de suite aimé chez lui.

Dès le départ, il a décidé d’investir dans le haut de gamme pour éviter de tomber dans le piège du cheap labor comme en témoignent les engagements ci-dessous:

Ethiopie Desta

Desta (à gauche) est responsable de la coupe du cuir et Akalu (à droite) fait la gestion de l'assemblage des sacs. Ils travaillent ensemble depuis plus de 15 ans !

Ligne d'assemblage des sacs à main. Moment de pause pour les employés lors de l'une des nombreuses pannes d'électricité.
 Quelques faits saillants:
  • Nombre d’employés: 60
  • Ratio: 92 % femmes et 8 % hommes
  • Conditions de travail :
    • Horaire: 8 h 30 à 16 h 30
    • Repas: Fournis par la compagnie
    • Logement: Village voisin
    • Pauses: 15 minutes le matin et 15 l’après-midi ainsi qu’une heure de dîner payée (en plus des nombreuses pannes d’électricité !)
    • Congés: Selon la religion des employés (40% musulmans et 60% orthodoxes)
    • Salaire: Au-dessus de la moyenne de la région
    • Bonus : % du salaire remis annuellement
  • Les employés font partie d’un syndicat.
  • L’éducation est encouragée et les coûts sont couverts pour les cours de soir et de fin de semaine.
  • La tannerie produit des cuirs naturels (sans chrome)
  • La manufacture soutient les écoles de métiers de la région